Génèse

Chess

06. 2002, le sublime Chess på Svenska

Une version traduite, va faire renaître le musical...

Début novembre 1999, certains journaux se sont fait écho de l'intention de Tim Rice de ramener Chess à Broadway, durant la saison 2000/2001. Cette nouvelle version de Chess devait remplacer les différentes versions qui jusque là étaient disponibles aux USA. Mais avant l'ouverture à Broadway, un tour de 40 semaines abordant 8 villes devait être mis en place. Cette nouvelle version devait se dérouler en 1984 et être beaucoup plus centrée autour d'Anatoly. La plupart des chansons de la version de Londres qui étaient absentes de la version de Broadway, seraient à nouveau de la partie, une nouvelle chanson pour Anatoly serait écrite pour l'acte 1. Comme dans les dernières versions, Someone Else's Story serait chantée par Svetlana.

Pourtant, tous ces projets allaient devoir attendre que Benny Andersson et Bjorn Ulvaeus proposent une version de concert retravaillée de Chess en Suède.

Bien que Benny Andersson et Bjorn Ulvaeus aient commencé à envisager de retravailler à Chess dès 1998, la production théâtrale suédoise sur base d'une œuvre retravaillée (plutôt que le concert prévu) n'a été présentée qu'en février 2002. La mise en scène et l'adaptation de la version suédoise étaient de Ralf Rudolfsson, avec un texte suédois de Ralf Rudolfsson, de Jan Mark, et de Bjorn Ulvaeus. Le décor était signé par Robin Wagner, les costumes par Inger Elvira Pehrsson, la chorégraphie par Petter Jacobsson, la lumière par Anders Rosenquist, et la direction musicale était assurée par Anders Eljas.

Le spectacle, joué au Cirkus à Stockholm, commença le 23 février 2002. Le cast comprenait Tommy Korberg, le créateur du rôle d'Anatoly à Londres reprenait son rôle cette fois en suédois, Helen Sjoholm (Florence), Anders Ekborg (Freddie), Josefin Nilsson (Svetlana), et Per Myrberg (Molokov).

Le livret a été completement réécrit. Tout commence par quelques événements anciens concernant la famille d'Anatoly. Des disputes avec sa femme montrent que son couple devient instable. Malgré tout, il aime son fils, qui jouera un rôle important lors du dénouement. Il y a un seul tournoi d'échecs, et le conflit entre Anatoly et Freddie s'étend jusqu'à la fin du musical. Et, en plus, tout se déroule à Merano.

Le triangle amoureux entre Anatoly, Freddie et Florence consitue le fil rouge du musical. L'histoire de la famille de Florence fuyant Budapest durant l'invasion soviétique en 1956 est conservée, mais par contre on ne parle plus de la volonté de son père de fuir à l'ouest. Walter, l'associé de Freddie, présent dans la version américaine, a aussi été supprimé. Dans toutes les versions de Chess, Anatoly passe à l'ouest. Afin de le persuader de revenir en URSS, sa femme et son fils son emmenés à Merano. A la fin, c'est son fils qui est instrumentalisé pour le faire revenir à la maison.

La version suédoise est celle qui a le meilleur livret. Les motivations des personnages sont très bien définies, leurs caractères sont magnifiquement délimités, l'histoire d'amour est crédible, et les subtils glissements émotifs sont représentés avec sensibilité. Tommy Körberg incarne Anatoly, un rôle qu'il a créé dans le concept original de Londres enregistrant 16 ans plus tôt.

Au niveau des chansons, la victime principale est One Night in Bangkok, qui est rétrogradée à une musique disco jouée dans un bar. Someone Else’s Story est préservé et admirablement chanté par Hélène Sjöholm, incarnant le personnage de Florence.

Cependant, pour beaucoup, sa rivale, Svetlana, l'épouse d'Anatoly (joué par Josefin Nilsson), est décevante. Elle apparaît avec la chanson I Know Him So Well. Sa voix n’est pas comparable à celle d’Elaine Paige, qui a chanté la même chanson avec Barbara Dickson dans l'album de Londres. L'interprétation non optimale de cette chanson est le petit défaut de la version Suédoise. D'ailleurs, l'hostilité entre Florence et Svetlana est jouée trop intensément pour cette ballade lyrique.

On a donné au personnage de l'arbitre, joué par Rolf Skoglund, une couleur comique.

En terme de rythme, le premier acte est très bien construit et l'histoire est captivante. Le deuxième acte manque un peu de vigueur et traîne un peu. Il y a beaucoup de chansons lentes et de digressions qui peuvent ralentir la progression de l’intrigue. L’exemple le plus évident est un couple d'acrobates suspendus à trapèze au-dessus des protagonistes.

Mais ce ne sont là que de petites réserves, car la version suédoise est pour nous de très loin la plus belle. L'histoire et les caractères sont les plus crédibles et les moments d’émotion sont les plus forts. Il faudrait sans doute cette version soit traduite en Anglais et serve de base pour toutes les versions futures.

L'album de ce cast a été enregistré en mai 2002. Il a été mis en vente le 28 octobre 2002 et dans les jours qui suivirent, 40.000 copient furent vendues. L'album était disque d'or. En plus une version limitée à six titres fut aussi mise en vente accompagnée d'un livre avec des photos de la production suédoise reprenant Jag Vill Se Schack (The Arbiter), Inte Jag (Someone Else's Story), I Mitt Hjartas Land (Anthem), Vem Ser Ett Barn (Pity The Child), Svetlana's Han Ar En Man, Han Ar Ett Bar, et une nouvelle chanson de Molokov Glom Mig Om Du Kan.

Le 1er mars 2003, les producteurs annoncèrent que les 16, 20, et 23 mars 2003, le spectacle serait filmé en direct par la télévision suédoise en vue d'une diffusion à l'automne 2004, suivie de la diffusion d'un DVD en octobre de la même année.

Cette production suédoise joua sa dernière représentation le 15 juin 2003.