Généralités: Histoire, thèmes et particularités

Résumé

L'histoire se déroule à bord du navire britannique HMS Pinafore. Josephine, la fille du capitaine, est amoureuse d'un marin de classe populaire, Ralph Rackstraw, alors que son père a l'intention qu'elle épouse sir Joseph Porter, ministre de la Marine. Elle se conforme tout d'abord aux souhaits de son père, mais le plaidoyer de sir Joseph sur l'égalité entre les hommes encourage Ralph et Josephine à remettre en question le poids des couches sociales. Ils se déclarèrent leur amour puis finissent par planifier de s'enfuir pour se marier. Le capitaine découvre ce plan mais, comme dans de nombreux opéras de Gilbert et Sullivan, une révélation surprise renverse le cours des choses vers la fin de l'histoire.

Synopsis complet

 

Historique du musical

Génèse du musical

Pinafore ouvrit le 25 mai 1878 à l'Opera Comique, sous la direction de Sullivan, devant un public enthousiaste. Cependant, la pièce souffrit rapidement de faibles ventes de ticket, imputées en général à une vague de chaud qui rendit les lieux particulièrement inconfortables, puisqu'ils étaient éclairés au gaz et mal ventilés. L'historien Michael Ainger remet cette explication en question, au moins partiellement, en expliquant que les vagues de chauds de l'été 1878 étaient brèves et passagères. Quoi qu'il en soit, Sullivan écrit à sa mère à la mi-août qu'une météo plus douce était arrivée, ce qui était bon pour la représentation[39]. Dans le même temps, les quatre partenaires de la société Comedy-Opera perdirent confiance dans la viabilité de l'opéra et affichèrent des avis de fermeture[39],[40]. Carte fit connaître la pièce au public en présentant un concert lors de la matinée du 6 juillet 1878 dans l'imposant Crystal Palace.

À la fin août 1878, Sullivan utilisa l'une des musiques de Pinafore, arrangée par son assistant Hamilton Clarke, durant plusieurs concerts-promenades à succès à Covent Garden, qui suscitèrent l'intérêt du public et stimulèrent les ventes de ticket. En septembre, Pinafore jouait devant des salles combles à l'Opera Comique. Les partitions au piano se vendirent à 10 000 exemplaires et Carte envoya bientôt deux troupes supplémentaires en tournée dans les provinces.

Carte, Gilbert et Sullivan avaient à présent les moyens financiers de produire eux-mêmes les spectacles, sans recourir à des bailleurs de fond. Carte persuada l'auteur et le composa qu'un partenariat en affaire entre eux trois serait à leur avantage, et ils tramèrent un plan afin de se séparer des directeurs de la société Comedy-Opera. Le contrat entre Gilbert et Sullivan et la société donnait à cette dernière les droits de présenter Pinafore pour une série. L'Opera Comique fut obligé de fermer pour réparation dans les canalisations et les égouts de Noël 1878 à la fin de janvier 1879 : Gilbert, Sullivan et Carte considérèrent que cette fermeture terminait la série de représentations et, par conséquent, mirent fin aux droits de la société. Carte fut particulièrement clair en prenant un congé personnel de six mois vis-à-vis du théâtre, commençant le 1er février, la date de la réouverture lorsque Pinafore revint à l'affiche. À la fin des six mois, Carte prévoyaient d'annoncer à la société Comedy-Opera que ses droits sur la pièce et le théâtre étaient terminés. Entre temps, de nombreuses versions « pirates » du Pinafore commencèrent à être joués aux États-Unis avec un grand succès, commençant avec une production à Boston qui ouvrit le 25 novembre 1878. Pinafore devint une source de citations dans les discussions des deux côtés de l'Atlantique, tels que :

"Quoi, jamais ?"
"Non, jamais !"
"Quoi, jamais ?"
"Oh, pratiquement jamais !"

Après la reprise des opérations à l'Opera Comique en février 1879, l'opéra recommença également ses tournées en avril, avec deux troupes s'entrecroisant dans les provinces britanniques, Sir Joseph étant interprété dans une troupe par Richard Mansfield, et dans l'autre par W. S. Penley. Espérant prendre sa part dans les profits faits aux États-Unis avec Pinafore, Carte partit en juin pour New York afin de mettre en place une production « authentique » qui serait préparée personnellement par l'auteur et le compositeur. Il s'organisa pour louer un théâtre et fit passer des auditions pour les membres du chœur de la production américaine de Pinafore, ainsi que d'un nouvel opéra de Gilbert et Sullivan dont la première devait avoir lieu à New York, et également pour des tournées de The Sorcerer.

Sullivan, ainsi que planifié avec Carte et Gilbert, notifia les partenaires de la société Comedy-Opera au début de juillet 1879 que lui, Gilbert et Carte, ne renouvelleront pas le contrat pour produire Pinafore avec la société, et qu'il retirerait sa muqieu de la société le 31 juillet. En retour, la société fit savoir qu'il comptait produire Pinafore à un autre théâtre et entreprit une action en justice. De plus, elle offrit à la troupe de Londres et aux autres plus d'argent pour jouer dans leur production. Bien que quelques choristes acceptèrent l'offre, le seul interprète de premier plan qui s'y joignit fut Mr Dymott. La société engagea l'Imperial Theatre mais n'avait pas de décors : ils envoyèrent donc, le 31 juillet, une bande de voyous pour s'emparer des décors et des accessoires pendant le deuxième acte de la représentation du soir à l'Opera Comique. Gilbert n'était pas là, et Sullivan se remettait d'une opération de calcul rénal. Les machinistes et d'autres membres de l'équipe réussirent à éviter ces attaquants en coulisse et à protéger les décors, bien que le directeur Richard Barker et d'autres furent blessés. L'équipe continua la représentation jusqu'à ce que quelqu'un hurle « au feu ! » George Grossmith, jouant Sir Joseph, vint devant le rideau pour calmer le public paniqué. La police arriva pour restaurer l'ordre et la pièce put reprendre. Gilbert porta plainte pour empêcher la société Comedy-Opera de mettre en scène la production rivale du H.M.S. Pinafore. La cour autorisa la production à continuer à l'Imperial, où Pauline Rita incarna Josephine, commençant le 1er août 1879. La production fut transférée à l'Olympic Theatre en septembre, mais elle n'était pas aussi populaire que la production de D'Oyly Carte et fut retirée après 91 représentations. Le problème juridique fut éventuellement réglé devant la cour lorsqu'un juge trancha en faveur de Carte, deux ans plus tard.

 

Détails

Liste des chansons

Ouverture

Acte I
1. "We sail the ocean blue" (marins)
2. "Hail! men-o'-war's men" ... "I'm called Little Buttercup" (Little Buttercup)
2a. "But tell me who's the youth" (Buttercup et le maître d'équipage)
3. "The nightingale" (Ralph et le chœur des marins)
3a. "A maiden fair to see" (Ralph et le chœur des marins)
4. "My gallant crew, good morning" (le capitaine et le chœur des marins)
4a. "Sir, you are sad" (Little Buttercup et le capitaine)
5. "Sorry her lot who loves too well" (Josephine)
5a. Cut song: "Reflect, my child" (le capitaine et Josephine)
6. "Over the bright blue sea" (chœur des dames de la famille de Sir Joseph)
7. "Sir Joseph's barge is seen" (chœur des marins et des dames de la famille de Sir Joseph)
8. "Now give three cheers" (le capitaine, Sir Joseph, Cousine Hebe et le chœur)
9. "When I was a lad" (Sir Joseph et le chœur)
9a. "For I hold that on the sea" (Sir Joseph, cousine Hebe et le chœur)
10. "A British tar" (Ralph, le maître d'équipage, l'aide-charpentier et le chœur des marins)
11. "Refrain, audacious tar" (Josephine et Ralph)
12. Finale, Acte I: "Can I survive this overbearing?"

Acte II
(Entracte)
13. "Fair moon, to thee I sing" (le capitaine)
14. "Things are seldom what they seem" (Little Buttercup et le capitaine)
15. "The hours creep on apace" (Josephine)
16. "Never mind the why and wherefore" (Josephine, le capitaine et Sir Joseph)
17. "Kind Captain, I've important information" (le capitaine et Dick Deadeye)
18. "Carefully on tiptoe stealing" (solos et chœur)
18a. "Pretty daughter of mine" (le capitaine et l'ensemble) et "He is an Englishman" (le maître d'équipage et l'ensemble)
19. "Farewell, my own" (Ralph, Josephine, Sir Joseph, Little Buttercup et le chœur)
20. "A many years ago" (Little Buttercup et le chœur)
20a. "Here, take her, sir" (Sir Joseph, Josephine, Ralph, cousine Hebe et le chœur)
21. Finale: "Oh joy, oh rapture unforeseen" (ensemble)

Liste des rôles

Le très honorable Sir Joseph Porter, KCB, ministre de la Marine (baryton comique)
Capitaine Corcoran, commandant du H.M.S. Pinafore (baryton lyrique)
Ralph Rackstraw, matelot breveté (ténor)
Dick Deadeye, matelot breveté (basse chantante)
Bill Bobstay, second maître (baryton)
Bob Becket, aide-charpentier (basse)
Josephine, fille du capitaine (soprano)
Cousine Hebe, cousine germaine de Sir Joseph (mezzo-soprano)
Mrs. Cripps (Little Buttercup), une femme sur un canot d'approvisionnement de Portsmouth (contralto)
Chœur des sœurs du ministre, ses cousines, tantes, marins, etc.

Textes disponibles on-line

Aucun livret ou texte de chanson disponibles pour le moment

Pour en savoir plus

Aucun dossier informatif complémentaire concernant HMS Pinafore.

 

Versions du musical

Versions majeures de HMS Pinafore

Mais aussi, quelques versions régionales ou mineures, ... de HMS Pinafore

 

Multimedia on-line

Vidéos on-line

 Pas encore de video disponible pour ce spectacle

 

Principaux CD du musical



Liste détaillée des principaux CD

 

Captations du musical